Mentions légales

Editeur : SAS MA CHOCOLATERIE LEO LEA - RCS ROUEN 830 230 611
Siège social : 50 rue Armand Carrel 76000 ROUEN
TVA intracommunautaire : FR 50 830 230 611
Tél : 02.35.98.30.25
Responsable éditorial : Isabelle Lorthios
Webmestre : Thomas Grenet
Développement web : Création Studios
Hébergeur : OVH
Paiement sécurisé : Paypal
Crédits photographiques : SA LEONIDAS

Traitement automatisé d'informations nominatives
Le site leonidas-machocolaterieleolea.fr ne collecte sur les internautes aucune autre information nominative ou personnelle que celles qui lui sont ouvertement et volontairement fournies en particulier par l'intermédiaire des adresses électroniques de ses correspondants en ce qui concerne la newsletter. Pour ce qui est des commandes de chocolats LEONIDAS en ligne, se référer aux Conditions Générales de Vente. Nous vous rappelons que vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant (article 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978). Pour exercer ce droit, rendez-vous sur la page "contact".

Tous droits réservés
L'auteur du site décline toute responsabilité pouvant provenir de l'usage des données figurant dans ce site. Le site leonidas-machocolaterieleolea.fr est tous droits réservés. Il est donc protégé par les lois internationales sur le droit d'auteur et la protection de la propriété intellectuelle. Il est strictement interdit de le reproduire, dans sa forme ou son contenu, totalement ou partiellement, sans un accord écrit de son propriétaire, Isabelle LORTHIOS. La loi du 11 Mars 1957, n'autorisant, au terme des alinéas 2 et 3 de l'article 4, d'une part, que "les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective" et, d'autre part, que les analyses et les courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, "toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite" (alinéa premier de l'article 40). Cette représentation ou reproduction, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code Pénal.